Réactions à la publication : Le PAGS et le PAYS : CINQUANTE ANNÉES PLUS TARD par Sadek Hadjerès

Publié le par Mahi Ahmed

Lettre ouverte, à chaud à Sadek Hadjerés par Fateh Agrane

mardi, 2 février 2016 / raina

Cher camarade sadek Hadjeres

Dans ton dernier écrit paru sur le site Social Algérie, à l’occasion du cinquantième anniversaire du PAGS, tu nous a passé en revue le prestigieux et glorieux passé de luttes de celui qui fut mon unique parti à ce jour, et que j’ai quitté en 199O pour divergences avec ce dernier, lors de l’adoption de la résolution politico- idéologique RPI que j’avais estimé libérale et éloignée de ma conception de lutte marxiste léniniste.

Cette (R.P.I) que tu n’avais pas dénoncé et plus, avais estimé les résultats du congrès positifs .et accepté ses résultats et le statut honorifique dans lequel on t’avait confiné ainsi que les résolutions qui ont découlé et qui avaient enterré le parti par la suite.

Merci de nous permettre d’en parler encore, car un quart de siècle après, un silence macabre plane sur son histoire !

Je reviendrai plus longuement un autre jour, de la place qui était le mienne de militant de base du vieux quartier de Belcourt Alger, sur ce que je sais de mon ex parti, de ses glorieuses conquêtes et ratages aussi.

Aujourd’hui je me contenterai de ces quelques remarques

1-Tu avais développé longuement les dérives policières dans la disparition du PAGS, te présentant comme d’habitude comme le seul bouclier contre ces dernières

2-Tu as passé en une phrase les dérives idéologiques et politiques de la direction du PAGS, dans presque sa totalité (et que tu dirigeais à l’époque)

3-j’estime qu’il y a fuite dans les responsabilités collectives et personnelles, Il manque une véritable autocritique, à la lecture de ton dernier article, je désespère de la voir paraitre un jour avant la disparition des principaux acteurs !

Mes salutations

Fateh Agrane

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article