Mikhail Kalachnikov : la disparition d'un grand citoyen soviétique

Publié le par Mahi Ahmed

Mikhail Kalachnikov : la disparition d'un grand citoyen soviétique

 

Communiqué du présidium du Parti communiste de la Fédération de Russie (KPRF)

 

 

 

A la fin de l'année 2013 est décédé un grand citoyen soviétique, un inventeur de génie Mikhail Kalachnikov. Dix-septième enfant d'une famille de paysans, c'est par son travail qu'il a obtenu les récompenses et honneurs suprêmes de l’État, qu'il est devenu célèbre dans le monde entier.

 

Le concept des meilleures armes automatiques au monde et, surtout, du fameux fusil d'assaut Kalachnikov « AK » frappait par sa modestie et sa simplicité quiconque le connaissait. Il vivait dans un appartement d'un immeuble commun, sans rien demander.

 

Il avait honnêtement servi sa partie, car il savait que c'est seulement en Union soviétique que ce talent à l'état brut pouvait percer et développer son invention.

 

Et la meilleure récompense qu'a gagnée Mikhail Timofeevitch, c'est le fait que le symbole de sa machine de légende orne le drapeau des États qui ont obtenu leur indépendance grâce à son arme.

 

Devenu communiste en 1952, il est resté fidèle aux idéaux du socialisme et a refusé depuis toute tentative de les discréditer. Nous allons faire vivre son message :

 

« Sous la direction du Parti communiste, ma génération a gagné une guerre terrible, a construit un État puissant, s'est ouvert les horizons de l'espace, a créé des chefs d’œuvre artistiques et des modèles techniques. Et aujourd'hui, les communistes russes sont la force créative qui vise à reconstruire une nation forte et grande. Je suis sûr que les communistes ne nous décevront pas ».

 

Aujourd'hui, nous disons adieu, pour son dernier voyage, à notre ami et camarade. Nous rendons hommage à un grand citoyen de notre pays. Et nous te promettons, Mikhail : les communistes ne te décevront pas !

 

Publié dans Information

Commenter cet article