Herbe syrienne… …et les deux éléphants

Publié le par Mahi Ahmed

Herbe syrienne… …et les deux éléphants

‎dimanche ‎24 ‎février ‎2013, ‏‎17:55:03 | raina

Herbe syrienne…
…et les deux éléphants

Comment celui qui est endormi peut-il éveiller celui qui dort ? Jalal Eddine Roumi


« Lorsque deux éléphants se battent c'est l'herbe qui souffre. »
Proverbe des terres où il y a encore des éléphants
Il semble que cela soit aussi valable pour les …éléphanteaux.
L'herbe continue à souffrir.
Y-a-t-il de l'herbe Fi Bilad Echam, notre Syrie actuelle ?
Cette question n'est pas aussi anodine quand on sait que le Monde Arabe dont la Syrie - 318mm de pluviométrie moyenne - est catalogué par les géographes comme terres à dominante aride voire désertique.
Heureusement qu'il y a des zones et même des « oasis » où il y a de l'herbe.
Voilà pour l'herbe.
Passons maintenant à notre véritable sujet : les deux éléphants.
Un éléphant « nouveau » : celui de l'Est
Et un « vieil » éléphant : celui de l'Ouest.
Paradoxalement c'est le « vieux » monde occidental USA en tète qui s'agite beaucoup dernièrement.
D'où l'activisme de tous leurs éléphanteaux : Angleterre, France, Israël et dans une moindre mesure la Turquie.
Malheureusement pour l'orgueil national quatari mais aussi arabe, on ne peut sérieusement mettre le Qatar dans la catégorie des éléphanteaux.
Bien qu'il ait une trompe financière conséquente.
Les cinq piliers des USA
Notre passé est aveugle, notre présent est muet, et l'avenir est sourd. Joseph Ki Zerbo (Burkina Faso)
Selon les bonnes convenances, commençons par les ainés.
Pourquoi la Syrie – certes vieux carrefour de négoce de civilisations antiques – mais dépourvu de matières premières et de sources d'énergie intéresse-t-il autant les USA ?
Et bien sur son éléphanteau : Israël.
L'Irak on comprend
La Lybie on comprend
Pétro-démocratie oblige !
Pourquoi ce regain d'intérêt pour la …démocratie en Syrie ?
Comme pour le Monde arabo-musulman les USA ont eux aussi khams arkan : cinq grands piliers
1. Le complexe militaro industriel
2. Houston : capitale mondiale du pétrole, sans oublier le gaz
3. Wall Street centre mondial de la finance
4. Les grandes routes commerciales du monde en particulier les routes maritimes et bien sur celles du pétrole et du gaz
5. Et enfin des aspects géostratégiques
Le lecteur peut remarquer au passage que dans ces cinq piliers il n'y a ni démocratie, ni liberté, ni Islam, ni…hauteur de la jupe des jeunes filles tunisiennes.
Qui sont, pour les américains, des affaires purement « domestiques » pour reprendre leur expression.
Touchez ne serait-ce qu'à un de ces cinq piliers et vous verrez la réaction US…
« Touchez à la richesse d'un homme et ses passions se déchaînent aussitôt » disait Goethe
La Syrie dans notre cas touche
Directement le 5ème pilier des USA : d'être dans une zone géostratégique incluant entre autre son éléphanteau Israël.
Et indirectement – via l'Iran – une des grandes routes pétrolières et de gaz du monde : celui du Khalij.
On comprend ainsi aisément leur réaction…
Mais il y a encore une autre explication qui nous ramène à …l'herbe.
L'éléphant « nouveau » : l'Asie et la Chine
Le rythme de développement actuel de l'Asie et de la Chine exige beaucoup d'énergie (pétrole et gaz)
L'éléphant US a très bien compris cela – d'où le « contrôle » de l'Irak
En espérant celui de l'Iran
Qui passe bien sur par un affaiblissement de la Syrie – relais important entre autre pour le Hezbollah libanais.
« L'herbe » syrienne se retrouve alors entre ces deux éléphants.
Et comme toujours c'est l'herbe qui souffre…
D'un combat qui n'est vraiment pas le sien
Car ces enjeux mondiaux interagissent avec des enjeux régionaux
Les « herbes » syriennes souhaitent vivement l'arrêt de ce combat dont le mathématicien Samuel Arbesman connait déjà le vainqueur
Et en bon mathématicien il va mettre tout cela sous formes de courbes
« Il a analysé les durées de vies de 41 empires qui se sont succédés au cours de l'histoire et a projeté les résultats sur une courbe. Il constate que leur longévité moyenne est de 215 ans. Rappelons que l'actuel empire américain en compte quelque 225 depuis l'adoption de sa constitution en 1787. Doit-on le considérer en fin de vie ? »
Les Elites chinoises sont-elles encouragées par les calculs de Samuel Arbesman ?
L'éléphant « nouveau » reve-t-il de construire une nouvelle - et virtuelle muraille ?
La plus à l'Ouest possible ?
Nouvelles technologies oblige !
La Chine fabrique d'ailleurs les ordinateurs IBM sous leur nouveau nom chinois Lenovo et elle vient de détrôner les USA en fabricant l'ordinateur le plus puissant au monde.
Samuel notre mathématicien continue d'ailleurs à développer son pertinent point de vue, et « …affirme dans Wired qu'il nous faut désormais compléter ces big data par les “long data” : des informations sur les phénomènes lents, se développant sur le très long terme. Pour cela, nous devons collecter et surtout interpréter des données s'étendant sur plusieurs siècles, voire des millénaires »
Mais ce phénomène « le rôle du temps long », semble avoir déjà été étudié entre autre par « Fernand Braudel » introduisant ainsi un point important « la différence entre la temporalité du politique et celle des mentalités. »
Le temps de transformation du politique souvent beaucoup plus rapide que le temps de transformation de la société
Théorie des rythmes oblige …
Mais que peuvent faire les « herbes » dans tout cela ?
Choisir un éléphant pas trop…lourd.
Mieux encore : devenir des éléphants…
Aek

 

Publié dans Choix d'articles

Commenter cet article