Le rapport du Pentagone qui prouve le soutien US aux islamistes

Publié le par Mahi Ahmed

Le rapport du Pentagone qui prouve le soutien US aux islamistes

mercredi 25 novembre 2015

La France devient ce soir un Etat policier et l’idée que Daesh puisse infiltrer les réfugiés syriens suscite l’inquiétude.

La question fondamentale est : comment le monde peut se débarrasser de l’Etat islamique ? Avant de laisser un énième homme politique vous dire ce qui doit être fait, vous devez savoir ce que les politiques savient de Daesh il y a 3 ans et les décisions qu’ils prirent malgré cela. Ces informations personne d’autre ne vous les donnera.

https://youtu.be/Utcj93H9zwQ

La preuve que le gouvernement américain souhaitait l’émergence de Daesh en Syrie. Sur le plan militaire, la coalition intensifie ses attaques aériennes, plus de huit mille à ce jour. Nous sommes en train de neutraliser les Leaders de l’Etat islamique, ses commandants…

Cela ne fait aucun doute : Les Etats-Unis et ses alliés doivent arrêter Daesh.

Après les attaques de Paris qui ont fait 130 victimes, plus de 350 blessés et qui ont verrouillé le pays, il ne fait aucun doute que Daesh doit être éradiqué. Peu après les attaques de Paris Daesh a enregistré cette nouvelle vidéo, dans laquelle ils affirment qu’ils attaqueront bientôt les Etats-Unis, y compris Washington D.C.

Il ne fait en tout cas aucun doute que Daesh représente une menace sérieuse pour tous en particulier pour les populations d’Irak et de Syrie, décimées par ce groupe terroriste.

Rien qu’en Syrie, neuf million de personnes ont été déplacées ou ont fui le pays, ce qui rend les révélations qui vont suivre encore plus exaspérantes.

Sept pages d’un document secret du Pentagone ont fuité il y a quelques mois, publiées par l’organisation Judicial Watch.

Le Rapport date de 2012 et détaille les dangers de ce que le gouvernement américain faisait en Syrie à l’époque.

Rappelez-vous qu’en 2012, Daesh tel que nous le connaissons aujourd’hui n’existait pas.

A la page 3 de ce document, nous trouvons trois faits sur la situation en Syrie :

1) en interne, les évènements prennent une tournure clairement sectaire ;

2) Les salafistes, les Frères musulmans et Al Qaïda en Irak sont les trois grandes forces insurrectionnelles en Syrie.

3) L’Occident, les pays du Golfe et la Turquie soutiennent l’opposition alors que la Russie, la Chine et l’Iran soutiennent le régime.

Soyons clairs : en 2012, notre Département de la défense affirmait que la Russie, la chine et l’Iran soutenait le régime d’El Assad, et les Etats-Unis, ses alliés du Golfe tels que le Qatar, l’Arabie saoudite, soutenaient les opposants à Bachar el Assad,

Mais le Département de la Défense a également déclaré que les forces à la tête de cette opposition étaient les Frères musulmans et Al Qaïda en irak, et ce que l’on appelle les salafistes. Pour ceux qui ne connaissent pas le terme « salafiste » c’est un mouvement conservateur ultra-orthodoxe de l’islam sunnite. La doctrine se résume à une approche fondamentaliste de l’islam. Cela vous dit quelque chose ? Le salafisme repose sur les mêmes croyances que le wahhabisme dans lesquelles Daesh puise ses croyances radicales et sans merci.

Retournons à ce document page 5, section 8C, le Département de la Défense nous prévient, je cite :

« Si la situation se détériore, il est possible qu’un état salafiste déclaré ou non déclaré, s’établisse dans l’Est de la Syrie, et c’est exactement ce que les puissances qui soutiennent l’opposition, veulent, afin d’isoler le régime syrien considéré comme un élément stratégique de l’expansion du chiisme (Irak et Iran), »

Donc, ce que vous devez savoir, c’est que d’après ce rapport du Département de la Défense qui a fuité, les forces d’opposition ( Etats-Unis, l’Arabie saoudite, la Jordanie, le Qatar, etc. voulaient qu’un groupe salafiste ou d’islamistes radicaux prenne le contrôle de l’Est de la Syrie, dans le but d’isoler et de renverser le régime du président syrien, Bachar Al Assad.

Le projet était donc de renverser Assad mais trois ans plus tard, Assad est toujours au pouvoir, et le groupe terroriste le plus violent et radical au monde s’est établi dans certaines régions d’Irak et de Syrie et étend sa terreur en Europe.

Voilà donc la vraie question : pourquoi le public américain croirait-il des hommes politiques qui affirment savoir comment éradiquer Daesh, alors qu’aucun de nos leaders n’a jamais admis le rôle que notre pays a joué dans la création de ce problème.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article