LA PARUTION DES MEMOIRES DE MAHMOUD LATRÉCHE (SYMBOLE DE LA FRATERNITE ALGERO-PALESTINIENNE)

Publié le par Mahi Ahmed

LA PARUTION DES MEMOIRES DE MAHMOUD LATRÉCHE

(SYMBOLE DE LA FRATERNITE ALGERO-PALESTINIENNE)

Je vous annonce une bonne nouvelle en matière d'histoire et de mémoire algéro-palestinienne. Il s'agit de la parution d'une partie des mémoires du regretté Mahmoud Latréche, un vrai monument du mouvement ouvrier et communiste international, ce mois de juillet passé aux éditions de l'Institut des Etudes Palestiniennes à Beyrouth. Ce livre retrace son parcours de 1903 (date de sa naissance à Jérusalem - El Qods - en Palestine) à 1939 (date de son envoi en Algérie - son pays d'origine - par le Komintern dont il était le seul membre du monde arabe de son comité exécutif présidé par Georges Dimitrov) Cet ouvrage a été réalisé par l'historien palestinien Maher Echarif membre du P.P.P qui est un spécialiste sur le mouvement national et ouvrier palestinien. Il avait eu l'honneur d'interviewer Mahmoud de ce son vivant à Alger en 1976 après son retour de la R.D.A et d'avoir eu une copie de la partie palestinienne des mémoires auprès du S.E.D à Berlin. Ce livre est préfacé par cet historien, il contient 372 pages et une postface portant sur '' la véracité des mémoires dans l'écriture de l'histoire '' thème qu'il avait développé auparavant dans un colloque à partir de l'exemple de Mahmoud et d'un autre dirigeant (Najati Sidqi) du P.C.P.

Il y'a quelques temps j'avais envoyé un courriel au Dr. Maher ECharif au sujet des mémoires de Mahmoud Latréche et le voilà qu'il rend publique cette première partie dont il disposait d'une copie manuscrite, qu'il reçoive lui et les éditions de l'I.E.P tous les remerciements, notamment celles des communistes algériens.

D’autres historiens ont essayé de retracer le parcours de Mahmoud Latréche comme Jacques Couland, spécialiste du monde arabe et notre camarade le regretté Taleb Bendiab Abderrahim. Parmi les vivants ils restent certains qui l’ont connu et doivent témoigner de ce qu’ils savent sur lui.

La partie des mémoires sur son parcours en Algérie était en possession des camarades feu Abdelhamid Benzine et Boualem Khalfa. Elle doit-être aussi publiée le plutôt possible.

A l’occasion d’un futur hommage proposé à la mémoire du regretté vétéran du M.O.C.I.,ainsi qu’un autre monument Camille Larribére, j’aurai l’occasion de compléter leurs biographies respectives par des éléments inédits et aussi constituer tout un dossier spécial.

Les deux étaient beaux-pères de notre regretté camarade Bachir Hadj Ali, Mahmoud était marié à Dahboucha sa sœur poétesse en kabyle et lui était marié à Lucette-Safia nièce de Camille.

Ces mémoires en question de M. Latréche éditée par l’I.E.P. peuvent - être commandées par des librairies progressistes algériennes comme forme de

soutien à cette Institut du peuple palestinien en lutte contre le colonialisme sioniste, qui est à but non lucratif.

Je vous télécharge donc la présentation faite par l’historien palestinien sur cet ouvrage, en arabe, sa couverture, la table des matières ainsi que deux photos de Mahmoud Latréche dont l’humilité révolutionnaire est légendaire.

Oran, le 15 aout 2015

B.LECHLECH CHERCHEUR-HISTORIEN

N.B : M. LATRÉCHE est enterré au cimetière d’El kettar de Bab El Oued dans la même tombe que son épouse la martyre Dahboucha. On peut y accéder par la porte d’en haut en venant d’El Biar où habitait sa nombreuse famille. Son camarade Kaddour BELKAÏM, l’ex. secrétaire général du PCA mort en 1940 dans la prison militaire, ce martyr précoce, est enterré un peu plus loin que lui en descendant vers le bas au premier carré.

Publié dans Information

Commenter cet article