Tunisie :Imprévisible vraiment, le massacre du 9 Ramadan ?

Publié le par Mahi Ahmed

Tunisie :Imprévisible vraiment, le massacre du 9 Ramadan ?

Par Ahmed Brahim (1)


Je n'arrive pratiquement plus à dormir depuis vendredi.

Je suis profondément choqué: impréparation, incohérences; remake des mêmes erreurs depuis 2011 en plus inquiétant :gesticulation, signe d'impuissance et d'irresponsabilité.

Arrêtez de courir dans tous les sens sous les caméras. Et du peuple. Arrêtez cette « plateaucratie » cacophonique.
"Quand les blés sont sous la grêle / Fou qui fait le délicat / Fou qui songe à ses querelles/Au coeur du commun combat!" (Louis Aragon)

Tous à côté de la plaque !. Gouvernement, parlement, partis, syndicats, associations, etc. , y compris moi-même !Soufflons, prenons le temps de réfléchir un peu! Tous ceux qui ont lu les classiques de la stratégie le savent depuis Sun Zu : «si tu t'obstines à ne pas vouloir te mettre dans la peau de ton ennemi ( « qu’est-ce que je ferais si j'étais lui? »), tu cours à ta perte! » (2)

"Loup solitaire" ou hyènes en bande? Peu importe ! S’est-on demandé comment ça fonctionne, ces bêtes?

Le jour même au soir, je crois, on a su que Seif Rezgui était inscrit, non à Kairouan, ça c'est la "couverture", mais dans un certain « Institut Ibn Malik des sciences charaïques » ( c'est à quelques mètres et sur le même trottoir que le local d'El Massar d'El Manar 1!)... L' annexe - pour les petits - de cet institut ( Malik aS-Saghir) se trouve sur la grande avenue du Cheikh Abdelaziz Thaalbi (3). Ce grand réformateur et patriote doit se retourner dans sa tombe, Allah yarhmou).

Jusqu'à vendredi dernier le pays facebookien de Tunis ne vivait que de et sur un sujet : les "Fattaras (4).

Et ça m'énervait! Byzance quand tu nous tiens... ! Sauf que les barbares ne sont pas seulement aux portes de notre ville, ils à l’intérieur de nos murs ! Personne , pas plus les jeunes et moins jeunes partisans de la liberté individuelle que notre gouvernement , pressé de montrer qu'il était « à l'écoute de la "rue" ». Tous ont oublié Daech!! Je fulminais. Je disais à mon épouse: « pourvu que le 17 Ramadan ( 4 juillet) se passe salâmât! »

Mais la commémoration de Badr (5), me disais-je, comme celle de Laylet al Qadr (5), etc., c'est en principe « prévisible » dans un pays musulman, et le plus probable est que les terroristes vont en choisir une autre. Et ce fut ce terrible vendredi.

Avec cette nouvelle donnée, qui m’a semblé essentielle - appartenance de Seyf à cet institut Ibn Malik dont je me doutais qu’il était depuis longtemps une sorte d’officine intégriste – je me suis demandé ce qui avait pu motiver précisément le choix du 9 Ramadhan.


A coup de dizaines de « lectures » liées à ce fameux Institut Malek (c'est-à-dire les mêmes textes qu’aurait pu lire ou entendre parler l'assassin), je n'ai pas tardé à ouvrir le « disque dur » de ce Daéchien ( disque dur, c'est une métaphore, car je suis nul en cette matière)! Je complète alors mon information par le fameux Ibn Al 'Athir (Al Kamil fi-Ttarikh) (6) et par divers autres textes d’histoire, notamment l’histoire de la Tunisie. J’ai constaté que ce livre était proposé pour téléchargement par quelques sites salafistes . J'utilise ensuite pour la concordance des deux calendriers la vieille formule H=H-3H/100+622* ( cf. Dictionnaire français-arabe Al Mujib de mon collègue et ami M. Ahmed El Ayed). Tout devenait rapidement parfaitement clair. Eurêka!

Pourquoi le 9 Ramadhan? Pourquoi Sousse? Pourquoi sur la plage ? Pourquoi la mer ?

Eurêka, me répété-je en souriant, non sans « satisfaction » - je l’avoue - , car Archimède a aussi quelque rapport avec notre sujet, assez « décalé », il est vrai…

Seif, donc, a fréquenté l’Institut IM ; il n'a pas agi seul ; ses cheikh l'ont mis sur la voie puis transformé en ce monstre-robot que l’on peut voir sur plusieurs vidéos d’amateurs...

C'est "la faute à Voltaire", comme dirait l'autre. Et le « Voltaire » de cette histoire incroyable n’est autre que Asad Ibn Al Fourat, originaire du nord de la Syrie - tout un symbole !..-, était venu dès son jeune âge avec son père à ...Kairouan, pour participer au « Jihad »! C'est un grand savant du Hadith et du Fiqh, qui fut disciple de l'Imam Malik, et fit du MuwaTTa (8) de ce dernier l’objet principal de son propre enseignement (9dan la capitale des aghlabide, c’est-à-dire la ville même où était inscrit l’étudiant SR (étudiant, traduction, non de Tâlib, mais de Taliban ?! ) Kairouan était à ce moment-là la métropole de tout le Gharb (= l’Occident, c’est-à- dire l'Ifriqia, de la Libye à l'Andalousie en passant par Marrakuch, l’actuel Maroc! ).

C’est ce QaDi et guerrier que le prince Ziadatu Allah Ibn Al Aghlab chargea de prendre le commandement, à l’âge de 69 ans, la flotte qui arriva avec 10.000 hommes aux portes de Syracuse, capitale de la Sicile, province de l’empire chrétien d’Orient. Asad commença le siège le 26 juin 827, concomitant avec le mois de Rabii 1 ou 2 ( 3ème ou 4ème mois de l’année hégirienne !!) de l’année 212 de l’Hégire ! Rien à avoir par conséquent avec le 9 Ramadhan, qui avait « coïncidé » plus ou moins avec décembre 211 ou janvier de l’année 212 !

Je te salue O Archimède de Syracuse !...

On voit donc que nos responsables, nos "experts", ont tout faux. Les nôtres tout comme ceux des Américains, des Britanniques, des Français, etc.
Depuis des années, tout le monde est hors sujet, y compris et surtout les grandes puissances . Vos "grandes oreilles", vos ordinateurs, vos spéciaux, vos forces armées, vos moyens colossaux, vos think tanks, … n'ont rien vu venir ! C'était pourtant simplissime , tout comme le fameux "oeuf de Colomb"! (9)

On n’a manifestement pas intégré une idée pourtant évidente: logiquement, une guerre -quelle qu’elle soit- ne saurait se mener que si les protagonistes partagent le lieu et le temps. Ici avons la co-spatialité, mais deux temporalités opposées - hic mais pas nunc en quelque sorte!!

Pourtant il suffisait de penser comme le feraient les terroristes! Bien entendu ils ne sont pas stupides pour éveiller l’attention des Infidèles et de leurs suppôts profondément endormis en publiant des communiqués du type: " En ce jour mémorable du 9 Ramadan, nous sabres d'Allah ( c'est le sens littéral du nom de l'auteur de la tuerie, Seyf-e-ddine, Epée de LA Religion)!!(10)

Ahmed Brahim

Notes

(1) Professeur de Linguistique, ancien ministre de l’Enseignement Supréieur, ancien député à l’ANC, ancien rédacteur en chef puis directeur de l’hebdomadaire Attariq Al Jadid, (gauche démocratique et progressiste , Ancien président du parti El Massar.

(2) Le fameux auteur de l’Art de la guerre (5ème s avant J.C) insiste particulièrement que l’on doit connaître son ennemi !

(3) Cheikh Abdelaziz Thaalbi peut être considéré comme le principal fondateur du Destour et donc du Mouvement national tunisien ; Bourguiba était son disciple avant de fonder avec d’autres jeunes intellectuels le Néo-Destour en 1934.

(4) Les Tunisiens non – jeûneurs en butte à des tracasseries de la police pendant Ramadhan dans les quelques cafés ouverts à Tunis – centre et un certain nombre de « zones touristique »

(5) La journée du 17 Ramadhan commémore la première bataille sérieuse entre les Qoraichites venus de la Mecque et les Musulmans établis à Médine, qui vit les partisans de Mohammad , pourtant en petit nombre, remporter la victoire grâce à une intervention divine. Laylatu-l-Qadr (=la Nuit du Destin) , fêtée la veille du 27 Ramadhan , qui tombe cette année le 4 juillet. C’est la nuit de la Révélation du Coran.

· J’ai appris pendant mes nuits d’insomnie l’existence de plusieurs convertisseurs Hégire – calendrier julien et grégorien, bien plus performants…

(6) Ibn Al Athir (555-630 H/ 1160-1234) Kitab Al Kamil fi-TTarikh = le (livre) parfait sur l’histoire.

(7) Malik Ibn Anas,( 93-179 H/ 8ème s) , plus communément appelé l’Imam Malik, grande figure de la jurisprudence musulmane et un des chefs des quatre écoles du droit musulman sunnite, l’école Malékite. Son livre principal est Al Muwatta » (=l’Approuvé)… L’institut dont il est question peut avoir noyauté ou servir de couverture à des salafiste wahabites

(8) Il est célèbre par son livre le plus important, que l’auteur du Kamil mentionne sous le nom d’Al Asadiyya (=l’Asadiade, en quelque sorte)

(9) Il me semble que nous sommes grâce à cette démarche basée sur le principe « connais-bien ton ennemi » d’un précieux logiciel pour percer l’énigme du choix des dates par les groupes salafistes wahabites armés d’Al Qaïda à l’EI , en passant par toute la galaxie terroriste. Leurs cheikhs , leurs qadhis, leurs talibans, leurs califes, etc. Partant de l’hypothèse que tout l’énorme corpus de la tradition musulmane, des écoles, des sectes,.. doit être probablement disponible sur internet, je me suis rendu compte que la solution de l’énigme se trouve dans le .. calendrier musulman !! Je me suis « amusé » à passer en revue un certain nombres d’actes terroristes en Tunisie et ailleurs, et plus souvent, ça marche !! NB . Bien entendu, il faut intégrer aussi la spécificité « locale » ! Je ne serais pas surpris que les Chiites, qui ont leur propre corpus, avec des variations liées aussi aux écoles et sectes !!

(10) Programmé pour tuer le maximum de mécréants et se faire tuer ce jeune homme a dû subir un matraquage assez long dans les mosquées et « l’Institut » - qui a pignon sur rue – centré probablement sur l’exemple du grand personnage que fut Asad Ibn Al-Fourat et plus particulièrement sur le débarquement sur les côtes de Syracuse un « 9 Ramadhan ». . Le siège de Syracuse commença bien vers la fin juin la même année et le héros dont l’auteur du massacre pensait sans doute suivre l’exemple mourut de la peste quelques peu de temps plus tard !!



.






Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article