Russie: 56% de la population fustigent les réformes de Gorbatchev (sondage)

Publié le par Mahi Ahmed

~~Russie: 56% de la population fustigent les réformes de Gorbatchev (sondage) Mikhaïl Gorbatchev © RIA Novosti. Alexander Vilf 19:33 28/04/2014 MOSCOU, 28 avril - RIA Novosti 56% des Russes estiment que la "perestroïka" lancée en 1985 par le secrétaire général du Comité central du PCUS Mikhaïl Gorbatchev a fait plus de mal que de bien, et 21% n'ont pas d'opinion sur ce phénomène de la vie politique et sociale du pays, indique un sondage publié lundi par le Centre Levada. Près de 23% se disent au contraire convaincus de l'effet positif des réformes engagées par Mikhaïl Gorbatchev. Le sondage a été effectué du 21 au 24 mars auprès de 1.600 Russes âgés de 18 ans et plus. La marge d'erreur statistique ne dépasse pas 3,4%. En 1985, le dirigeant soviétique d'alors Mikhaïl Gorbatchev a entamé des réformes radicales dans la politique extérieure et la politique intérieure de l'URSS. Nouvelle pensée, transparence, perestroïka, telles sont des notions qui ont vu le jour à cette époque. Mikhaïl Gorbatchev a entrepris des démarches visant à améliorer les relations avec les pays capitalistes en signant notamment des traités de désarmement, en retirant les troupes soviétiques d'Afghanistan et en laissant les deux Allemagnes se réunir. Il a en outre lancé la lutte contre l'alcoolisme et autorisé la libre entreprise dans le pays. La libéralisation de la vie politique a torpillé le rôle dirigeant du Parti communiste de l'Union soviétique. On a vu s'intensifier des mouvements démocratiques et nationalistes. Les républiques fédérées ont commencé à quitter l'URSS qui a fini par se désintégrer en 1991. La libéralisation économique a abouti - au début des années 1990 - à une flambée des prix, à une hausse vertigineuse du chômage, à la rupture des liens de production entre les pays de l'ex-URSS et à la montée des tensions sociales.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article